Le harcèlement sexuel, un phénomène toujours récurrent dans les administrations

Suivant les dispositions du Code du Travail, le harcèlement au travail est défini comme étant des actes répétés qui détériorent les conditions de travail et qui altèrent le bien-être physique et/ou moral du salarié. Ce phénomène existant depuis des lustres est toujours présent au sein de nos administrations. Nous vous guidons d’une part sur le comportement à adopter face à ce phénomène et sur comment trouver de l’aide d’autre part.

Le comportement à adopter face au harcèlement

Afin de préserver votre santé mentale, vous devez adopter certains comportements contre le harcèlement. D’abord, vous ne devez pas montrer que ce comportement vous blesse. Contrôlez ainsi votre langue et les réactions de votre corps. Parlez de façon rationnelle avec l’harceleur et ne lui donnez pas une opportunité de vous blesser. Lorsque ce dernier va vous poser des questions, soyez évasif et évitez de faire un débat avec lui afin de vite clore le débat. N’abordez pas les questions de votre vie personnelle avec lui car il pourrait y trouver une faille pour vous atteindre. Ne montrez pas votre peur et soyez ferme. Vous aurez plus d'informations via ce lien.

Comment dénoncer le harcèlement ?

Le harcèlement étant un délit, la loi a prévu pour le harcèlement une peine d’emprisonnement qui peut aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. Vous pouvez toutefois le dénoncer afin que l’employeur le licencie ou le mette à pied. Dans ce cas il aura à vous verser des dommages et intérêts pour les préjudices qu’il a eu à vous causer.

Le harcèlement rendant le milieu de travail angoissant et stressant, vous pouvez prévenir les représentants du personnel qui se chargeront de saisir l’employeur. Pour vous protéger, vous pouvez prévenir l’inspection du travail, choisir un médiateur, prévenir les prud’hommes ou saisir la justice et porter plainte contre l’harceleur.